Clash radiophonique au Sénégal : Le duel des animateurs Cheikh Sarr et Aba no stresse enflamme les ondes

312

Depuis plusieurs jours, une rivalité sans merci secoue le paysage radiophonique sénégalais. Les deux figures de proue, Cheikh Sarr d’IRADIO et Aba no stress de la RFM, se livrent à un duel verbal sans précédent. Les auditeurs sont aux premières loges de ce spectacle, avides de chaque pique échangée entre les deux animateurs.

La querelle, qui semble ne connaître aucune limite, pourrait bien s’étendre jusqu’à une confrontation physique, évoquant l’atmosphère enfiévrée des arènes nationales. D’un côté, Cheikh Sarr, s’autoproclamant « père » des animateurs d’émissions musicales depuis son arrivée en 1999, n’hésite pas à rabaisser Aba no stress en le qualifiant d' »élève stagiaire » dans le domaine de l’animation.

En réplique, Aba no stress, sans jamais citer le nom de son rival, le ridiculise en le surnommant « DJ PA », une référence subtile à son âge avancé. En réponse à l’insulte « May sa baye », Aba No Stresse a lancé le mythique son de Waly SECK où l’on entendait le passage « Babacar sa baye Cheikh Sarr », faisant référence à son prénom lui Aba à l’état civil, « Babacar ». Une guerre d’ego qui s’étend même au physique, avec des joutes verbales sur leur calvitie respective.

Actuellement, Aba No Stress, considéré comme le plus « immature » des animateurs, domine les commentaires et les publications sur les réseaux sociaux. Cette rivalité entre vedettes du showbiz rappelle d’autres affrontements médiatiques du passé, comme le duel via TikTok entre Mame Ndiaye Savon et Mamie Cobra, qui avait même nécessité l’intervention des autorités.

Cependant, certains observateurs se demandent si ce clash entre animateurs de radio ne serait pas un nouveau phénomène orchestré pour attirer l’attention du public et générer des retombées commerciales. Des précédents comme le duel entre les rappeurs Ngaka Blindé et le groupe Ahlou Brik, montés de toutes pièces dans un but lucratif, viennent nourrir cette hypothèse.

Dans cette guerre des ondes, où les insultes et provocations se mêlent aux enjeux d’audience, Salam Radio Dakar s’engage à suivre pour vous ce feuilleton tumultueux, mêlant diatribes et obscénités, pour vous tenir informés des derniers rebondissements.

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest

1 Commentaire
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Nongo
Nongo
1 mois il y a

Lii deal la rek pour occuper l’espace