Requête du PDS et ses alliés sur le processus électoral: Me Ousmane Diagne va représenter le parquet général

386

C’est en procédure d’urgence que le juge des référés de la Cour suprême va statuer sur la requête de Karim Wade et ses alliés.  Et c’est Me Ousmane Diagne, ancien procureur de la République sous le régime libéral du président Abdoulaye Wade qui va représenter le parquet général l’audience prévue ce vendredi 15 mars 2024 à partir 09 h 30 mn. 

L’avocat des parties avaient normalement 15 jours pour faire sa signification et tout comme l’agent judiciaire de l’Etat. Mais avec cette requête, la signification a été faite le même jour. Comme l’indique l’ordonnance rendue à cet effet, les requérants sollicitaient l’autorisation de signifier à bref délai, la requête en référé-suspension enregistrée le 11 mars 2024 au greffe et de choisir une « date d’audience urgente ». 

Dans l’exposé des motifs, Karim Wade et ses alliés soutiennent avoir saisi la Cour suprême d’un recours pour excès de pouvoir contre le décret n° 2024-690 du 06 mars 2024 abrogeant le décret n° 2023-339 du 16 février 2023 et fixant la date de la prochaine élection présidentielle, le décret n° 2024-691 du 06 mars 2024 portant convocation du corps électoral et le décret n° 2024-704 du 07 mars 2024 fixant la période de la campagne électorale pour l’élection présidentielle du 24 mars 2024

5 1 vote
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires