Des Magistrats Vilipendés et Traités de Corrompus par Sonko: Le Silence Inquiétant de l’UMS

104

D’après le journal DirectNews du mercredi 12 juin 2024, le Premier ministre Ousmane Sonko a déclenché une vive polémique ce week-end en s’en prenant violemment aux magistrats. « Nous allons balayer tous les magistrats corrompus », a-t-il déclaré, suscitant de nombreuses interrogations et inquiétudes.

Ces propos soulèvent une question fondamentale : comment le Premier ministre peut-il envisager de « balayer » des magistrats qu’il accuse de corruption ? Cela sous-entend-il que le pouvoir judiciaire est toujours sous la coupe de l’Exécutif ? Une telle déclaration remet en cause l’indépendance de la justice, principe pourtant sacré dans toute démocratie.

Le silence de l’Union des Magistrats Sénégalais (UMS) face à ces attaques est particulièrement préoccupant. Habituellement prompt à réagir par des communiqués, l’UMS reste cette fois-ci muette, laissant planer un doute sur sa position et sa capacité à défendre ses membres contre de telles accusations.

Par ailleurs, Ousmane Sonko a annoncé son intention d’auditer 60 sociétés. Cependant, avant de se lancer dans cet audit massif, ne serait-il pas plus pertinent de s’attaquer en priorité aux rapports de la Cour des Comptes et de l’Office National de Lutte contre la Fraude et la Corruption (Ofnac) déjà en possession du procureur ? Ces rapports, s’ils sont exploités efficacement, pourraient apporter des éléments cruciaux pour la lutte contre la corruption.

Le silence de l’UMS reste un point d’interrogation majeur dans cette affaire, augmentant l’inquiétude sur la défense de l’intégrité des magistrats face à de telles accusations.

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires