La Vérité sur une Affaire de Corruption Présumée Impliquant des Policiers

84

La Police nationale a publié un communiqué en réponse à des allégations de corruption impliquant deux policiers, rapportées par le quotidien « BÉS Bi-LE JOUR » et le site seneweb.com.

Les faits allégués
Le 25 avril 2024, Aïssatou Faye s’est présentée au commissariat urbain de Kébémer, affirmant avoir été victime d’extorsion par des policiers. Selon Mme Faye, le 23 avril 2024, lors d’un contrôle routier, les policiers ont découvert qu’elle transportait une somme de 21 000 000 F CFA. Après un contrôle sommaire sur l’origine des fonds et ses activités, les agents lui ont signifié qu’elle ne pouvait pas circuler avec un tel montant. Sous la menace de poursuites pénales, ils lui auraient extorqué 300 000 F CFA.

Les investigations de la police
Les enquêtes menées par le chef de service ont rapidement permis d’identifier les deux agents impliqués. Lors de leur interrogatoire, les policiers ont reconnu avoir reçu les 300 000 F CFA, mais ont affirmé que la somme leur avait été remise gracieusement.

Les mesures disciplinaires
Considérant la gravité de ces faits, les autorités policières ont immédiatement pris des mesures disciplinaires. Les deux agents ont été relevés de leurs fonctions et placés en détention disciplinaire.

La Police nationale réaffirme son engagement à lutter contre la corruption et à maintenir la transparence et l’intégrité au sein de ses rangs.

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires