Bah DIAKHATE et l’Imam Cheikh Tidiane NDAO Attendront Leur Sort le 3 Juin

108

Le 3 juin prochain, Bah Diakhate et l’imam Cheikh Tidiane Ndao seront fixés sur leur sort par le Tribunal des Grande Instance de Dakar. Cette date marque la fin du procès en flagrants délits qui a vu les deux hommes comparaître pour des accusations graves : diffusion de fausses nouvelles et offense à une personne exerçant tout ou une partie des prérogatives du chef de l’État.

Les deux prévenus ont été jugés pour avoir prétendument diffusé des informations erronées et offensé une autorité de l’État, des accusations qui, selon l’accusation, portent atteinte à l’ordre public et à la dignité des institutions nationales.

À l’issue de l’audience, Maître Elhadji Diouf, l’avocat de la défense, a livré une déclaration marquée par la confiance et la détermination. « Nous avons présenté des arguments solides et des preuves irréfutables pour démontrer l’innocence de nos clients, » a déclaré Maître Diouf. « Nous espérons que le tribunal reconnaîtra l’absence de fondement des accusations portées contre Messieurs Diakhate et Ndao. »

Le procès a attiré une attention considérable, tant au niveau national qu’international, en raison de la sensibilité des charges et des personnalités impliquées. La décision du tribunal est donc attendue avec une grande anticipation par les parties prenantes.

En attendant le verdict, le débat public sur la liberté d’expression et la protection des institutions publiques se poursuit. Ce cas pourrait bien servir de précédent pour des affaires similaires à l’avenir.

Le 3 juin, tous les regards seront tournés vers la salle d’audience du Tribunal des Grande Instance de Dakar, où le sort de Bah Diakhate et de l’imam Cheikh Tidiane Ndao sera scellé

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires