YNW Melly pourrait être le premier rappeur condamné à la peine de mort

101

Accusé d’un double homicide, le rappeur voit les charges s’aggraver avant son procès. L’affiliation à un gang pourrait tout faire basculer…

Arrêté et inculpé pour un double meurtre en 2019, les chefs d’accusations contre YNW Melly s’aggravent. Toujours dans l’attente de son procès, les procureurs ont récemment demandé à photographier les tatouages du rappeur américain afin de prouver son appartenance à un gang. Cette décision, pourrait soumettre YNW Melly à la peine de mort, sanction maximale et autorisée en Floride.

Analysés par Complex, des documents judiciaires datant du 8 février indiquent que l’État de Floride a déposé une requête auprès du juge Andrew Siegel, qui préside l’affaire des meurtres du 26 octobre 2018, afin de définir si l’artiste s’est fait encrer des “tatouages prouvant une affiliation à un gang”. Notant que les photos en question ne seront pas utilisées “dans le but de faire poser l’accusé pour une reconstitution”, cet argument compte parmi les facteurs aggravants pouvant pousser la décision de condamner l’accusé à la peine de mort et non à la perpétuité.

À cela se rajoute l’élément selon lequel le crime présumé commis par YNW Melly aurait été exécuté d’une “manière froide, calculée et préméditée”. En 2019, Melly plaidait non coupable aux accusations des meurtres de Christopher “YNW Juvy” Thomas Jr et Anthony Williams. Si le titre “Murder on my Mind” n’a pas aidé à le sortir d’affaire, son avocat a déclaré : “En réalité, cette soi-disant vidéo de ‘confession’ montre Melly faisant ce que font de nombreux fans de musique : répéter les paroles d’une chanson préférée de l’un de ses artistes préférés, la chanson ‘4:30 AM’ de Kevin Gates”. Son procès commencera dans le courant du mois de mars.

PARTAGER
0 0 voter
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments