Viols et menaces de mort avec arme : Ousmane Sonko a juré que les accusations portées contre lui sont fausses

93

Le leader du parti “Pastef les patriotes”, Ousmane Sonko a juré que les accusations “de viols et menaces de morts” portées a son encontre sont fausses. “Je jure devant Dieu que ce si ce qui m’est reproché est reproché est vrai, ma dignité ne me laisserai être au coeur de ces morts. Si j’étais sûr de ma culpabilité, je ne résisterais pas. Si cette accusation était fondée, je n’aurais jamais accepté qu’il y ait ne serait-ce qu’un manifestant dehors, puisque j’aurais porté la responsabilité de toutes ces pertes et victimes. Mais leur complot pour me liquider a plongé le pays dans cette situation”, déclare t-il. 

Poursuivant, Ousmane Sonko défie le Doyen des juges qui l’a interdit de parler du dossier dont il est mis en cause.  “Mon contrôle judiciaire on me dit que je dois pas parler du dossier. Je leur ai répondu que chaque jour que vous donnez les minutes d’auditions à vos médias.  je parlerai. Pour finir, ils parlent de contrôle judiciaire, mais qu’ils se le tiennent pour dit, je suis un acteur politique et personne ne me privera de mon indépendance politique. Et que s’ouvre le procès pour que la vérité éclate” soutient l’opposant.

Le leader du Pastef a également tenu à rendre hommage à la gendarmerie notamment l’agent qui a été blessé de la main. ” Je remercie la gendarmerie pour leur sens de responsabilité. Depuis mon arrestation jusqu’à ma liberté j’ai été bien traité. Les gendarmes ont fait preuve d’une grande responsabilité. Ils m’ont traité sans brutalité , ni égratignure.”

PARTAGER
0 0 voter
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments