Ukraine : pourquoi l’invasion Russe va empirer la pénurie de puces

290

L’invasion de l’Ukraine par la Russie menace d’empirer la pénurie mondiale de puces. L’Ukraine fournit la quasi-totalité du Néon utilisé par les fondeurs. La Russie détient également d’importantes réserves de Palladium…

L’invasion de l’Ukraine par la Russie pourrait avoir un impact supplémentaire sur la pénurie mondiale de puces et de composants qui sévit maintenant depuis près de deux ans. Un rapport de la firme Techcet explique que l’Ukraine fournit plus de 90% du néon utilisé dans la fabrication de semi-conducteurs.

Ce néon est indispensable au fonctionnement des lasers utilisés pour graver les puces. De son côté, la Russie assure (ou plutôt assurait) 35% de l’approvisionnement américain en Palladium, un métal précieux là encore indispensable à la fabrication de certains composants électroniques.

L’Ukraine est le principal fournisseur de néon pour l’industrie des semiconducteurs

En plongeant l’Ukraine dans la guerre, les fournisseurs de matériels de gravure, notamment ASML, auront nettement plus de difficultés à honorer leurs carnets de commandes. Côté laboratoires de fabrication, augmenter les capacités de production sera nécessairement plus coûteux et plus long.

Pour l’heure, néanmoins la Semiconductor Industry Association (SIA), un groupement d’intérêts de la filière, veut se montrer rassurante : “l’industrie des semiconducteurs dépend d’un éventail de matériaux et gaz divers, du coup nous ne croyons pas qu’il y aura des problèmes d’approvisionnement immédiats en lien avec la Russie et l’Ukraine”.

L’invasion de l’Ukraine par la Russie intervient à un moment très compliqué pour l’industrie des semiconducteurs. Le secteur est victime de problèmes logistiques chroniques en lien avec la pandémie de coronavirus et une demande en forte hausse. La demande en semiconducteurs est à un niveau inédit – à cause des dernières cartes graphiques, processeurs, consoles, et autres Mac dotés des nouvelles puces M1.

La demande est également stimulée par le secteur de l’intelligence artificielle et automobile. On estime que la croissance de la demande devrait dépasser 50% dans tous les débouchés informatiques dans les prochaines années. De lourds investissements ont déjà été engagés pour construire de nouvelles lignes de production.

Mais ces nouvelles difficultés sont à même de ralentir la mise en production de ces nouvelles capacités. Actuellement, selon nos confrères de Venturebeat, la plupart des laboratoires de fabrication de semiconducteurs sont à plus de 90% de leur capacité. L’inventaire médian en puces des constructeurs et assembleurs est passé de 40 jours en 2019 à moins de 5 jours en 2022.

PARTAGER
0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires