Transferts d’électeurs : Ousmane Sonko charge le Gouverneur et le Préfet de Ziguinchor

146

Ousmane Sonko a rempli son devoir citoyen à Ziguinchor. Le candidat de Yewwi Askan Wi aussi espère des élections apaisées. Il a fait part de sa victoire. Mais aussi a regretté le “transfert d’électeurs” noté à Ziguinchor. Il interpelle, à cet effet, le Gouverneur et le Préfet.

Nous avons ces informations et nous avons même des preuves de ces transferts d’électeurs“, prévient Ousmane Sonko, à sa sortie du bureau de vote. Le candidat pour la Ville de Ziguinchor estime, à cet effet que c’est peine perdue.

Transferts d’électeurs…

Nous avons constaté, effectivement des transferts d’électeurs, malheureusement, la plupart du temps transportés de l’intérieur de la région ou d’autres localités, et même de Guinée Bissau vers Ziguinchor, pour voter. Nous avons également noté des distributions irrégulières de cartes d’électeurs et nous en avons des preuves. Parce que certains de nos militantsen se présentant comme des militants de l’Apr, ont pu recevoir leurs cartes d’électeurs, alors qu’ils se présentaient, tous les jours à la préfecture et on leur disait que leurs cartes n’étaient pas disponibles“, a regretté Sonko.

Fraude…

Il poursuit : “Nous avons constaté ces deux manquements graves sur le processus électoral. Je peux rassurer que nous avons mis en place un dispositif qui nous permet de régler cette question. S’agissant de la distribution des cartes d’électeurs, la responsabilité du Gouverneur et du Préfet est entièrement engagée. La semaine dernière, j’avais déjà évoqué la question des 1 500 cartes de membres que l’Apr voulait introduire par des voies frauduleuses. Et les informations que je détenait, en ce moment, disaient que le Gouverneur et le Préfet résistaient. On ne peut pas avoir des cartes de membres entre les mains de militants de l’Apr sans que ça ne passe entre les mains du Gouverneur et du Préfet“.

Responsabilité de l’administration…

Selon lui, “si ces cartes ont été directement remises par le ministre de l’Intérieur, c’est tout aussi grave. Mais ça n’empêche pas que le Gouverneur et le Préfet doivent agir pour instruire les services compétents. D’autant qu’on a même saisi l’un des distributeurs que nous avons livré à la police, avec des témoins à qui il a remis des cartes d’électeurs. Nous considérons que la responsabilité de l’administration est entièrement engagée. Et tout ce qui se passera relèvera de leur responsabilité. Ceci dit, cela ne nous dérange pas au delà des questions de principe. Parce que sur 100 carte qu’ils vont distribuer, les 80 nous seront favorables et acquis. Donc c’est peine perdue. Concernant les transferts d’électeurs, nous avons mis en place un dispositif… C’est une question locale. Les votes se passent dans les quartiers et les gens se connaissent dans les quartiers. Et l’instruction que nous avons donnée c’est que tous ceux qui n’habitent pas dans les quartiers n’accéderont pas dans les bureaux de vote et les jeunes prendront toutes leurs dispositions“.

Rupture” des bulletins de YAW…

Un autre fait dénoncé par Sonko, c’est le fait que “les bulletins de Yewwi Askan Wi soient très tôt en rupture“. Là aussi, il dit avoir donné des instructions, “avec un dispositif bien mûri. Et tout bureau de vote où on constatera une rupture sera systématiquement bloqué jusqu’à ce que nos bulletins soient réapprovisionnés pour que le bureau puisse continuer à travailler“.

PARTAGER
0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires