Remise de prix de Huawei ICT Compétition Sénégal 2021 : « Toutes les universités publiques du pays sont interconnectées à Internet », (Pr. Olivier Sagna)

314

Les technologies de l’information et de la communication (TIC) sont au cœur du développement de l’enseignement supérieur et de la recherche. Ceci, pour permettre d’améliorer l’accès à l’enseignement supérieur et à l’efficacité du système.

Avec près de 50 000 étudiants, l’Université virtuelle du Sénégal (UVS) et ses espaces numériques ouverts (ENO) est la deuxième université publique du pays.

« Il faut souligner que toutes les universités publiques de notre pays sont interconnectées à Internet, que des réseaux wifi ont été déployés sur les campus pédagogiques et dans les campus sociaux, et que toutes les universités ont été dotées d’équipements pour la production de cours en ligne du projet Smart Sénégal mis en œuvre par l’ADIE, avec l’appui de Huawei », a affirmé le Pr. Olivier Sagna, Directeur des études et de la coopération (DEC) de la Direction générale de l’Enseignement supérieur (DGES) du MESRI. C’etait lors de la cérémonie de Remise de prix de Huawei ICT Competition Sénégal 2021.

Il se félicite qu’aujourd’hui, toutes les universités publiques, l’École polytechnique de Thiès et l’Institut supérieur d’enseignement professionnel (ISEP) disposent, sous une forme ou sous une autre, d’une structure en charge de concevoir, produire et mettre en ligne des ressources pédagogiques destinées aux étudiants, dans le cadre de formations à distance ou de formations hybrides.

Grâce aux différents dispositifs mis en place par l’État avec la survenue de la pandémie de la Covid-19, les cours pédagogiques ont pu être poursuivis. Ce qui a permis d’obtenir un résultat fort appréciable faisant en sorte que l’année universitaire 2019-2020 ne soit pas perdue.

« Toujours dans cette dynamique, le Sénégal a réceptionné un supercalculateur de dernière génération qui, avec une puissance d’environ 320 TeraFlops et une capacité de stockage intégrée de 21 TeraOctets, est le plus puissant au sud du Sahara, en dehors de l’Afrique du Sud », a soutenu le Pr. Sagna.

Selon le professeur, avec le numérique – par excellence un secteur innovant – les étudiants pourraient y trouver leur compte, comme s’ils étaient salariés dans une entreprise.

PARTAGER
0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires