PORT DE NDAYANE : “TOUTES LES DISPOSITIONS’’ SERONT PISES POUR L’INDEMNISATION DES POPULATIONS IMPACTÉES (PRÉFET)

97

Mbour, 17 juin (APS) – Le préfet du département de Mbour (ouest), Mor Talla Tine, a assuré mercredi que ‘’toutes les dispositions appropriées’’ seront prises pour l’indemnisation des populations impactées par la construction du futur port à containers de Ndayane (Mbour, ouest). ‘’Je voudrais rassurer les populations impactées en leur disant que l’autorité est sensible à leurs préoccupations. Toutes les dispositions appropriées seront prises pour que ces populations impactées puissent se retrouver dans ce qui leur sera proposé en termes d’indemnisation’’, a indiqué M. Tine. Il présidait, jeudi, à Mbour, une réunion sur l’ingénierie sociale du projet de construction de ce port à containers qui va, dit-il, contribuer à renforcer les infrastructures portuaires du Sénégal et à accélérer la croissance économique du pays. ‘’Dans le cadre de la mise en œuvre des projets, il y a un rôle éminemment important confié aux acteurs territoriaux, notamment tout ce qui touche à la libération de l’emprise. Nous avons estimé qu’il était important de prendre le temps nécessaire d’expliquer aux parties prenantes les tenants et les aboutissants de ce travail’’, a déclaré Mor Talla Tine. Il a signalé que les travaux de terrain de ce projet ont démarré en collaboration avec les populations locales. Il s’agit de faire en sorte que les impactés puissent être informés que, très bientôt, il y aura des équipes sur le terrain. Le travail de ces équipes consiste à faire la cartographie du site et installer les premiers éléments de balise délimitant les 1200 h que constitue la superficie du futur port et procéder au recensement et à l’évaluation des impenses. ‘’Cette ingénierie sociale va se poursuivre à travers des rencontres ciblées dans les localités directement impactées par ce projet, pour expliquer aux populations le contenu du projet et les modalités retenues pour l’indemnisation, et surtout, leur permettre d’exprimer leurs préoccupations, afin d’amener l’autorité à les intégrer dans la prise de décisions’’, a-t-il promis. ‘’Dans six mois, les travaux d’attaque dans les voies de chantier vont débuter et, avec nos partenaires, nous allons commencer les travaux maritimes et terrestres’’, a dit, pour sa part, le conseiller technique du directeur général du port autonome de Dakar, El hadji Meïssa Mbaye. Il précise que la zone portuaire va occuper 600 h, le terminal à containers 300 h et les autres terminaux 300 h. Le port de Ndayane disposera d’une zone industrielle, une plateforme qui sera aménagée avec la mise en place de conditions de facilitation afin que les petites et moyennes entreprises et les petites et moyennes industries (PME/PMI) et les multinationales puissent s’y installer. ‘’Nous sommes en train de structurer, de démarrer un projet pour les générations futures. Les activités vont démarrer dans cinq ans. Mais pour qu’un port puisse atteindre sa vitesse de croisière, il va falloir du temps et ça va aller au rythme de l’économie mondiale dans un contexte post Covid-19 qui sera un élément très positif et favorable pour l’implantation de notre plateforme portuaire’’, a poursuivi El hadji Meïssa Mbaye. Selon lui, ce port dont l’activité commerciale va démarrer quatre ans après le début des travaux, sera réalisé en trois phases.

ADE/ASG

PARTAGER
0 0 voter
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments