Macky Sall : « les gens ont habité dans des zones non aedificandi avec des complicités administratives ou territoriales »

102

Le chef de l’État, Macky Sall a présidé vendredi au Palais de la République, une réunion d’urgence sur la gestion des inondations avec tous les services de l’État concernés. Lors de cette réunion, il a été évalué le dispositif national de prévention et de gestion des inondations déployées jusque-là. Surtout après les fortes pluies qui se sont abattues sur Dakar ces derniers jours. Il a déploré que fait que les gens ont habité dans des zones non aedificandi avec des complicités administratives ou territoriales.

Macky Sall a évoqué les efforts consentis par le Gouvernement depuis 2012 dans le cadre du programme décennal de lutte contre les inondations et qui ont assuré une meilleure résilience dans nombre de communes et quartiers où des ouvrages ont été réalisés. Il a cité les quartiers de Ouest-Foire ou Dalifort, Bambey, Touba ou Kaolack.

Keur Massar, banlieue de Dakar qui souffre plus des dégâts des inondations, malgré le plan Orsec déployé l’année dernière, est sous les eaux encore cette année. Le chef de l’État lors de la réunion d’urgence, a invité le Gouvernement à élargir le dispositif de pompage. Dans la plupart des cas, a-t-il aussi regretté, les gens ont habité dans des zones non aedificandi (zone non constructible) avec des complicités administratives ou territoriales.

« Voilà pourquoi j’insiste au niveau des autorités territoriales sur la nécessité pour les services de l’État et les collectivités de respecter les règles d’aménagement et les documents de planification spatiale et d’occupation du sol afin de prévenir des cas d’inondations sur le territoire national… », a dit le président Sall

0
Months
:
0
Days
:
0
Hrs
:
0
Mins
:
0
Secs
PARTAGER
0 0 voter
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments