l’Occident promet des armes létales à Kiev, une 2e rencontre Russie-Ukraine en attente

165

Après le premier volet des pourparlers, Moscou et Kiev ont convenu de poursuivre le dialogue sur le cessez-le-feu. L’Occident a décidé de ne pas déployer ses forces en Ukraine, mais d’envoyer des armes létales et des avions militaires, et d’adopter de nombreuses sanctions.

Les promesses européennes et américaines sur la livraison d’une aide militaire à l’Ukraine se concrétisent, parmi lesquelles figurent des armes létales de grands calibres et des avions de combat. Selon les forces de Kiev, la Bulgarie, la Pologne et la Slovaquie vont fournir 70 avions, notamment des MiG-29 et des SU-25.

Entre-temps, des délégations russe et ukrainienne se sont retrouvées pour le premier volet des pourparlers tenus en Biélorussie. Les parties ont déclaré avoir trouvé d’éventuels terrains d’entente. Elles ont convenu d’une deuxième rencontre prochainement. Les forces armées russes sont entrées dans plusieurs grandes villes ukrainiennes, dont la capitale Kiev, et Kharkiv, deuxième ville du pays, et ont revendiqué leur suprématie dans l’espace aérien du pays. Selon la Défense russe, des groupes d’extrémistes et de nationalistes ukrainiens déploient des armes dans les quartiers résidentiels, utilisant les civils comme boucliers humains. Le pilonnage du Donbass par les forces ukrainiennes continue. Les sanctions de l’Occident déferlent sur la Russie, touchant l’économie, l’énergie, les transports et les médias. Après que Bruxelles a annoncé vouloir bloquer Sputnik et RT dans l’UE, le groupe Meta a interdit le 28 février l’accès à Sputnik sur Facebook et Instagram dans les 27 pays de l’UE, ainsi qu’en Ukraine. La Moldavie et la Roumanie ont déjà bloqué l’accès au site de Sputnik dans leurs langues.

PARTAGER
0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires