Lettre ouverte à Guy Marius Sagna (Par Baba Tandian)

294

Les émeutes du mois de mars qui resteront inédites dans l’histoire politique du Sénégal du fait de leur ampleur, du nombre élevé en pertes humaines, la destruction de biens particuliers incarnant la République (institutions brûlées et saccagées), mais surtout de biens privés notamment les enseignes françaises comme les Auchans, Total et l’autoroute à péage.
Seulement au-delà de la stupeur, de l’incompréhension, et surtout avec le recul, j’ai décidé d’interpeller particulièrement un homme en l’occurrence Guy Marius Sagna qui à mon humble avis à une grande responsabilité dans ce qui s’est passé au début de ce mois de mars au Sénégal avec son slogan France Dégage. Mon interpellation tournera autour de questions soulevées à l’endroit du leader du concept Frapp France Dégage.-Le pourquoi d’une telle haine contre la France qu’il cherche à transposer au Sénégal ?-Pourquoi vous n’allez pas en France pour y déverser votre haine et colère contre eux, chez eux ?
En vous laissant le soin de répondre à ces questions, je tenais tout de même à vous préciser qu’ici au Sénégal, nous notons une formidable présence d’entreprises françaises. Ce qui dénote d’un climat positif des affaires qui permet d’attirer des investisseurs qui ne sont pas seulement français. Je sais que vous savez très bien qu’au sein de ces entreprises françaises, il y a une minorité de français qui y travaillent aux côtés d’une majorité de Sénégalais, mais aussi d’Africains. En outre, je ne comprends pas votre haine viscérale contre la France matérialisée à travers un concept qui pose problème, France Dégage. Votre posture met en péril une certaine tradition du Sénégal d’être une terre d’hospitalité, d’accueil dénommée Téranga sénégalaise. Vos concepts et mots sont bannis dans le lexique de nos coutumes et traditions de sociabilité légendaire. Ils n’ont pas leur place dans notre pays.Auchan brûlé, d’autres enseignes françaises intactes…
Votre slogan France Dégage et surtout votre haine de la France, dont vous êtes le seul à savoir avec vos amis que je ne citerai pas, ont participé à mettre ce pays à feu et à sang et à cibler essentiellement les Auchans dans la grande distribution. Pourtant, il y a des entreprises françaises au Sénégal qui ont été épargnées par la furie des hooligans ou des voyous comme vous l’entendez. Même s’il n’est pas question de cautionner toutes autres attaques contre ces dites entreprises, certaines surfaces commerciales qui font le même travail que les Auchans ont été épargnées. Pendant d’Auchans et d’autres commerces étaient en train de souder leurs portails, d’autres commerces de la grande distribution vendaient au vu et au su de tout le monde.  Qui sont derrière ceux-ci ? Personne ne sait. D’ailleurs dès les premières heures de la furie contre les Auchans, une composante de l’Unacois, notamment Yessal du président Cissé et du secrétaire général Alla Dieng a fait une sortie dans les médias pour condamner ce pillage. Et pourtant du côté de l’autre fraction, Unacois Jappo, ce fut le silence radio. Si on peut m’expliquer, j’ai vraiment envie de comprendre.
Ces attaques contre les commerces d’Auchan frisent le ridicule. On ne comprend pas. Parce que même si Auchan est une entreprise française, elle n’appartient pas à la France. L’enseigne appartient aux frères Munier. Si vous ne le savez pas M. Sagna, je vous le dis dit en mille, Auchan appartient aux frères Munier qui ont eu l’idée de monter il y a quarante ans un supermarché dans la banlieue lilloise qui a prospéré pour devenir aujourd’hui une multinationale prospère.
De mon cursus sportif de basket, j’ai joué à St-Etienne dans le Loire et notre sponsor à l’époque était Casino qui est aussi une grande enseigne française qui avait ouvert en 1981 à St-Etienne, le premier supermarché de son rang. Aujourd’hui Casino existe partout dans le monde. On s’en félicite que Casino soit au Sénégal puisque ce sont des Sénégalais qui y travaillent, ensuite Casino n’appartient pas à des Français puisque c’est une franchise. Mais peu importe, ce qui est le plus important, c’est que ces supermarchés créent un engouement d’acheter, mais aussi font de la grande distribution et régulent les prix aux consommateurs. Ils boostent les entreprises. Je peux vous citer pas mal d’entreprises qui avaient du mal à l’époque pour booster leurs productions. A l’époque, elles avaient du mal à écouler 70% de leurs productions. Aujourd’hui elles ont du mal à suivre la commande venue des supermarchés Auchan. Je vous citerai un très grand producteur d’eau en qui a vu sa production multiplier par 3 ou par 4 grâce à Auchan. Et pourtant au débat, Auchan ne commercialisait pas ses productions. Les impacts sur la création d’emplois sont très positifs surtout non pas seulement au niveau de l’enseigne française, mais aussi au sein de toutes les entreprises qui commercent avec Auchan. Je connais un autre producteur d’eau qui a aussi doublé sa production. Sans compter les impacts positifs à l’endroit des agriculteurs, des petites et moyennes entreprises, les petites et moyennes industries, les distributeurs de produits divers. En outre sur ces produits de première nécessité (riz, huile, lait), Auchan arrive à faire plier la main des producteurs pour faire baisser les prix de l’ordre de 10 à 15%. M. Sagna “yeureumal les consommateurs”
M. Sagna. Vous n’avez pas le droit de mettre le pays à feu et à sang à cause de votre haine viscérale contre la France dont j’ignore et qui ne m’intéresse pas personnellement. Votre nationalisme supposé ne repose sur rien du tout. C’est du pur tape-à-l’œil. Nous sommes plus en 1950 ou 1960. Nous sommes en 2021. L’ordre économique établi est que tout le monde commerce avec tout le monde. Si vous voulez faire du Nationalisme à la Sékou Touré de la Guinée, c’est votre problème. A l’époque, Sékou Touré avait brandi le slogan “les Français dehors”. Or par rapport à d’autres nationalités, l’humanisme développé par les Français est de loin le meilleur. Si vous regardez l’histoire de la Guinée, quand Sékou Touré a dit Non à la France, il est parti s’allier avec une autre puissance européenne, la Russie qui n’a jamais rien compris des questions africaines. La Guinée a subi une furie dévastatrice de son économie. Ils se sont totalement emparés des ressources minières du pays. L’ironie, c’est que le premier cadeau des Russes, c’était d’offrir à la Guinée des …chasse-neiges. La ferraille des chasse-neiges se trouvait juste il y a 7 à 8 ans sur des terrains vagues de l’aéroport de Conakry. Quand vous allez en Afrique pour leur offrir des chasse-neiges alors que les Africains ne voient la neige que par les images, c’est parce que ces gens ne connaissent pas l’Afrique. Pendant plusieurs décennies, la Guinée n’a pas bougé d’un iota. Elle a stagné, puis a été pillée. Contrairement à notre pays, la France n’a jamais pu faire n’importe quoi chez nous. Nos élites intellectuelles ont eu maintes fois à dire Non aux dérives supposées de la France. Mais lorsque l’intérêt du Sénégal est en jeu, ces élites savaient aussi dire Oui.
La présence française au Sénégal est la bienvenue
M. Sagna. Svp. Votre activisme permet de vous donner un nom, de faire de la publicité autour de votre personne, votre engagement devrait être orienté plutôt d’autres créneaux de mobilisation citoyenne, mais non de monter la France contre le Sénégal. Nous n’en avons pas besoin de cela. Aujourd’hui, le Sénégal a besoin dans un monde où la démographie est galopante, de paix, de sécurité. Un monde où les dirigeants ont dû mal pour faire face à la demande d’emplois et du chômage des jeunes confrontés à une technologie de plus en plus innovante mettant en péril l’emploi des jeunes.
Je me rappelle de Jean Jacques Servan Schreiber, journaliste, écrivain disait en 1981 que bientôt le monde verra les autoroutes de l’information. Nous qui sommes illettrés dans ce domaine, nous nous posions la question de savoir, les autoroutes de l’information, c’est quoi. Nous comprenions plus tard que les autoroutes de l’information n’étaient rien d’autre que le développement de l’informatique qui a porté un boom au développement, mais a néanmoins créé un chômage élevé chez les jeunes. M. Sagna. Le Sénégal n’est pas prêt à accepter ce jeu de yo-yo que vous êtes en train de faire pour mettre ce pays en difficultés. Nous Sénégalais, on ne l’acceptera pas. Nous voulons être clairs par rapport à cela. Laissez-nous travailler. Laissez les consommateurs sénégalais décider d’aller où ils veulent. L’image qui m’a frappé lorsque vous sortiez de prison, c’est le sac que vous tenez entre vos mains estampillé Casino. Et pourtant ces magasins ont été épargnés et n’ont pas été touchés alors qu’ils sont d’origine française.
Vous voulez savoir ce qui appartient à la France ? Ce ne sont pas ces enseignes Auchan, Casino. Si vous vous voulez attaquer à des intérêts français, il faut s’en prendre à EDF, Alsthom, Airbus, la SNCF, Renault, les centrales nucléaires… Ce sont des fleurons français. Arrêtez de monter des Sénégalais contre des intérêts créés par des français lambda qui sont venus au Sénégal pour développer des emplois. Rien qu’Auchans, ce sont 2000 emplois créés en trois ans. L’hécatombe que vous avez failli créer en stigmatisant ces magasins, si cette sale besogne avait totalement réussi, vous vous rendrez compte des conséquences pour le Sénégal et les travailleurs.
Non. M. Sagna ; vous ne vous rendez pas compte de vos actes. Je vous respecte en tant que politique. Faites votre politique. Svp, ne mettez pas le Sénégal dans une situation fâcheuse, irréversible même que vos amis que vous soutenez n’accepteraient pas de voir la disparition de ces enseignes qui apportent un plus-value sur le fiscal, douanier, social. Des entreprises qui respectent le niveau salarial, mais aussi en règle avec les institutions de sécurité sociale. La présence de ces enseignes n’empêche pas les marchés de fonctionner. Ceux qui ont envie d’aller aux supermarchés y iront, les autres dans les marchés. Chacun est libre de ses choix.
Alors svp, M. Sagna, je vous demande de revenir à la raison, et d’abandonner ce slogan France Dégage qui n’est pas dans notre culture. Vous n’avez pas le droit de mettre en péril le Sénégal. Le Sénégal n’a pas besoin de schéma de chaos surtout dans un pays où l’emploi est précaire et que pratiquement Auchan reste l’un des plus grands employeurs.
M. Sagna, tous les pouvoirs africains ou européens y compris vos amis de l’opposition se battent pour la préservation des emplois qui se perdent par milliers. Surtout avec l’arrivée du covid, la situation est devenue une hécatombe. L’Afrique subit plus que les pays développés. Vous n’avez pas le droit, même si c’est le diable qui vient s’installer chez nous, je dis que s’il accepte de travailler de façon licite, ce diable nous devons l’accueillir à bras ouverts parce que ce qui est important, ce sont les emplois qu’il va créer.  Un emploi créé, c’est six à huit bouches à nourrir.
N’avons-nous pas le droit d’avoir un bon cadre de vie ? N’avons-nous pas le droit de fréquenter les supermarchés ? Les supermarchés comme Carrefour, Auchan, Casino n’ont-ils pas le droit de venir s’installer dans notre pays ? Ces derniers embauchent le Sénégalais, ils achètent sénégalais et distribuent des produits sénégalais.
M Sagna, plus nationaliste qu’Auchan, tu meurs. Vous me direz qu’il cherche de l’argent. Oui il cherche de l’argent, mais pas n’importe comment. Il y a d’autres supermarchés qui sont venus avec Auchan, mais ils n’ont jamais cherché à s’installer dans les quartiers traditionnels à cause de l’insécurité. Auchan a fait le pari d’aller vers ces quartiers traditionnels.
Je lance un message aux quartiers traditionnels, aux chefs de quartiers, aux jeunes des quartiers comme ce que les jeunes de Yoff ont fait. Ces derniers avec le soutien des gendarmes ont défendu mordicus le saccage d’Auchan Yoff. C’est sous mes yeux le jeudi et le vendredi jusqu’à 2 heures du matin. Je suis écœuré aujourd’hui quand j’entends dire par M. Sagna que les gendarmes ont protégé Auchan. Non les gendarmes ont protégé les emplois. Or malgré les importants dégâts, Auchan a décidé de garder tous les emplois. L’information d’un licenciement des travailleurs par Auchan, ce n’est pas vrai. Les emplois libérés ce sont des CDD qui n’ont pas été renouvelés.  Normal certains magasins ont été incendiés et pillés, la conséquence du mot d’ordre et des bêtises de France Dégage. Ils en prennent et en renouvellent en fonction de la demande. Cette demande n’existe plus.
M. Sagna, il est temps de vous ressaisir. Le slogan, la France Dégage, ce n’est pas notre culture. Nous avons un respect pour l’étranger à travers la Téranga sénégalaise. Il y a des mots qui sont bannis dans notre langage. Vous voulez transformer le Sénégalais vulgaire, les Sénégalais ne sont pas nés vulgaires et ils ne le seront pas.  J’espère qu’à partir de maintenant vous allez peut-être parler Allemand, Italien ou Russe…. Le jour où je vais vous interpeller en français dans la rue et que vous répondez français, je serai extrêmement déçu.
M. Sagna, je suis prêt à une confrontation d’idées avec vous sur la présence française au Sénégal. J’ai vécu 13 ans en France. Je sais ce qui est bien chez eux et ce qui n’est pas bien chez eux. J’ai longtemps côtoyé les Socialistes du temps de François Mitterrand. J’ai énormément d’amis dans ce milieu dont un certain Lionel Jospin ancien 1er ministre français qui fut ancien basketteur et qui a joué dans le même club que nous à Toulouse. Je suis prêt à vous affronter à un débat autour de la présence française au Sénégal parce que vous êtes en train de créer un séisme au Sénégal. Je vous assure qu’au regard de ce qui s’est passé lors des émeutes de mars, certainement consommateurs Sénégalais ne vous le pardonneront jamais à cause de votre slogan France Dégage.Baba TandianPrésident Groupe Tandian Multimédia

PARTAGER
0 0 voter
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments