Le rappeur « Dof Ndèye » retourne en prison

112

Le rappeur Alassane Diallo, alias « Dof Ndeye » a été condamné hier vendredi, par le Tribunal des Flagrants délits de Dakar, à 2 mois de prison. Le prévenu a été perdu par une plainte déposée contre lui par son oncle, pour menaces de mort, violence et voies de faits

Ndeye » n’en est pas à sa première comparution devant une juridiction de jugement. En 2008 déjà, il siégeait au banc des accusés pour avoir « amputé » une partie d’oreille de son oncle. Il avait écopé d’une peine d’un an ferme.
Pour cette fois, « Dof-Ndeye » revient devant le juge pénal pour détention illégale d’arme à feu, de menaces de mort, de violences et voies de fait.

Le rappeur avait été arrêté par la police de Grand Yoff à la suite d’une plainte déposée par son oncle, Al Hassane Diallo avec qui il a avait eu une violente altercation.

Son oncle a expliqué aux enquêteurs que les faits remontent au 11 juillet dernier. Ce jour, son  neveu « Dof Ndeye », s’en était pris à son frère, Achibou Diallo, l’accusant d’avoir soustrait ses 7500 Fcfa. Le rappeur a profité pour brûler deux de ses pantalons, avant de menacer d’incendier la maison familiale. Bouillant de colère, le rappeur va dégainer une arme à feu et dans sa furie tirer des coups de sommation.

Il a fallu l’intervention de son père pour éviter le pire. Avisée, la police investit le domicile des Diallo, sis à Khar Yalla et procède à l’arrestation de « Dof-Ndeye », renseigne « L’Observateur ».

A la barre, le prévenu a juré la main sur le Coran qu’il n’a jamais fait usage d’arme à feu. Le  parquet a requis l’application de la loi pénale. Les avocats de la défense ont plaidé la relaxe pure et simple.

Le tribunal a relaxé le prévenu des délits de détention illégale d’arme à feu et de menaces et l’a condamné à 2 mois ferme pour violences.

0
Months
:
0
Days
:
0
Hrs
:
0
Mins
:
0
Secs
PARTAGER
0 0 voter
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments