Ingenuity, le petit hélicoptère de la NASA, réussit son premier vol sur Mars

245

Pour la première fois de l’histoire, un engin conçu par des êtres humains a volé sur une autre planète : Ingenuity a décollé, est monté à trois mètres de hauteur, effectué un vol stationnaire d’environ trente secondes avant de se poser.

Presque cent dix-huit ans après les premiers vols modestes (quelques dizaines de mètres) d’un engin motorisé – l’avion des Américains Orville et Wilbur Wright –, la NASA est entrée dans l’histoire en réussissant la même chose, mais sur Mars. Lundi 19 avril, son petit hélicoptère Ingenuity, déposé sur la Planète rouge par le rover Perseverance sur lequel il était embarqué, a effectué avec succès son vol inaugural. A l’instar de celui des frères Wright en décembre 1903, cette première tentative a été des plus modestes : décollage, montée à 3 mètres de hauteur, vol stationnaire d’environ trente secondes, descente et atterrissage.

Pour la première de l’histoire, un engin conçu par des êtres humains a volé sur une autre planète et l’exploit n’est pas mince. L’atmosphère martienne étant très ténue (1 % de l’atmosphère terrestre), le système à double pale d’Ingenuity doit tourner à environ 2 500 tours par minute afin de pouvoir s’élever dans l’air. Par ailleurs, étant donné que Mars se trouve actuellement à 288 millions de kilomètres de la Terre et que les informations, même en filant à la vitesse de la lumière, mettent seize minutes à faire le voyage, tout le vol s’effectue en mode automatique, préprogrammé, sans aucune intervention humaine en direct.

Le temps est compté

En réalité, les données mettent beaucoup plus de temps à transiter entre le Jet Propulsion Laboratory (JPL) de la NASA et Ingenuity. Pour être le plus léger possible (1,8 kg), ce dernier n’embarque pas d’antenne émettant vers la Terre. Les données et images qu’il recueille sont transmises vers une petite station installée sur Perseverance. Le rover les envoie ensuite vers un des satellites en orbite autour de Mars, qui, à son tour, les diffuse vers la Terre. Là, elles sont récupérées par le Deep Space Network et, enfin, elles atterrissent au JPL. Lundi, tout ce cheminement a pris plus de trois heures. La toute première image transmise par Ingenuity montre sa propre ombre sur le sol martien, alors que l’hélicoptère se trouve à trois mètres du sol.

Après ce premier succès, la NASA compte bien s’enhardir alors que le temps est compté, la durée de vie d’Ingenuity sur Mars étant d’un mois. Pour son deuxième vol, l’hélicoptère devrait monter à cinq mètres de hauteur et se déplacer horizontalement de quelques mètres. Si tout se passe bien, Ingenuity fera un aller-retour d’une cinquantaine de mètres pour sa troisième tentative. Deux vols complémentaires pourraient avoir lieu, qui testeront l’engin dans des configurations de vol plus audacieuses et notamment à une heure de la journée martienne où les vents se font sentir.

PARTAGER
0 0 voter
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments