Hélicoptère français intercepté : Malabo parle de tentative de déstabilisation

153

Au lendemain de la confirmation par la Cour de Cassation de la condamnation du fils du président équato-guinéen, les médias rapportent un incident qui s’est produit à l’aéroport de Bata. En effet, les autorités équato-guinéennes retiennent depuis quelques heures un hélicoptère français ainsi que tout son équipage. Il s’agit de six militaires français qui sont tous retenus sur le sol équato-guinéen. L’appareil se serait posé à l’aéroport de Bata pour se ravitailler en carburant. Du côté de Malabo, on dénonce “une opération d’espionnage et de provocation de Paris ».

“Atteinte à la sécurité de l’Etat”

« Ils prétendent avoir une autorisation annuelle pour se poser à Bata, mais après vérifications, l’immatriculation de l’appareil ne correspond pas. Il s’agit d’une infraction grave aux règles de l’aviation. Nous pouvons dire que c’est une atteinte à la sécurité de l’État, car c’est un appareil militaire. », a fait savoir dans une déclaration télévisée le chef de l’état-major de l’armée de l’air de Guinée équatoriale.

“Une phase de négociation…”

Du côté de la France, la thèse relative à une panne sèche de l’appareil est maintenue. Selon le colonel Pascal Ianni, porte-parole de l’état-major des Armées françaises, des pourparlers seraient en cours avec les autorités locales. « Ils se sont posés mercredi à 14 h 15 parce qu’ils n’avaient plus de pétrole. À ce moment a commencé une séquence de tracasseries administratives », indique l’officiel de l’armée française. « On est dans une phase de négociation », a réaffirmé le colonel Pascal Ianni.

0
Months
:
0
Days
:
0
Hrs
:
0
Mins
:
0
Secs
PARTAGER
0 0 voter
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments