Gaza / Israël : Quel serait l’aboutissement de l’escalade militaire ? (Analyse)

59

Des analystes politiques palestiniens estiment que l’escalade militaire dans la Bande de Gaza se développera dans les prochaines heures mais qu’il est peu probable qu’elle se transforme en une guerre à grande échelle


L’équation de la coercition
A son tour, Hani Akkad, analyste politique, a prévu qu’Israël mènera des frappes sévères contre la Bande de Gaza et pourra exécuter des assassinats ciblés de personnalités de premier plan dans les rangs des factions de la Résistance pour réaliser l’équation de la coercition ».
Dans un entretien accordé à Anadolu, Akkad a estimé que la « Résistance a embarrassé Israël en le plaçant dans la case du perdant à travers le nombre et les caractéristiques des missiles et roquettes tirés au cours des dernières heures ».
L’analyste politique a considéré la première frappe militaire de la Résistance en direction de Jérusalem comme « importante et intelligente, et traduit une profonde compréhension de la nature de l’affrontement ».
L’opération militaire évolue actuellement selon une équation de réaction et de contre-réaction de la Résistance palestinienne à l’endroit des attaques israéliennes. Plus les attaques israéliennes se multiplient et plus la bataille deviendra féroce ».
Israël a approuvé une frappe qui pourrait ne pas être contenue rapidement, selon ses estimations, qu’en cas d’intervention des médiateurs pour garantir un retour de la situation au stade d’avant l’escalade.
Cependant, le retour au calme, selon lui, est « peu probable dans la mesure où Israël n’acceptera pas de sortir de ce round perdant et sans redorer son blason ».


La responsabilité d’Israël
Charhabil al-Gharib, analyste politique palestinien, a souligné que c’est l’Etat hébreu qui a allumé l’étincelle de cette bataille, à cause de ses crimes commis à l’endroit des habitants de Jérusalem, et des provocations des sentiments des musulmans ».
Dans une déclaration accordée à AA, l’analyste a ajouté que la « Résistance à Gaza s’est mobilisée pour mettre un terme aux pratiques israéliennes et aux exactions de l’Etat hébreu, qui ont dépassé toutes les limites sans prendre en considération aucune dimension ni limite ».
La réaction de la Résistance est intervenue également sous forme de message adressé aux habitants de Jérusalem et de la Cisjordanie, qui stipule que la Palestine est une et indivisible, que l’ennemi est commun et que la Résistance a assumé ses responsabilités pour réagir à toute violation israélienne des droits des citoyens palestiniens, où qu’ils soient ».
L’analyste politique estime que « la nature de la réaction israélienne contre le lancement de roquettes déterminera les contours et la durée de l’actuel round militaire ».
Il prévoit que « la situation sur le terrain à Gaza s’oriente vers une large escalade militaire ».
Et Al-Gharib de conclure : « Nous faisons face à une confrontation qui pourrait durer plusieurs jours après l’échec de toutes les médiations visant à stopper les exactions israéliennes commises dans la ville de Jérusalem et dans la sainte Mosquée Al-Aqsa ».

PARTAGER
0 0 voter
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments