“Cessons de dire des bêtises” : Taxé de racisme après sa reprise d’Aya Nakamura, Omar Sy répond

171

Omar Sy a réagi aux commentaires négatifs suscités par sa reprise parodique de «Doudou» d’Aya Nakamura.

Omar Sy pensait faire rire avec un clin d’oeil à un de ses personnages passés, il a lancé une polémique. Le comédien a suscité un flot de commentaires négatifs après avoir publié une vidéo parodique du titre «Doudou» d’Aya Nakamura. Sur les images, il a réenfilé le foulard léopard de Doudou, un des personnages qu’il incarnait dans le «SAV des émissions» de Canal+ avec Fred Testot, qui aimait reprendre des chansons connues pour les réinterpréter de manière très personnelle avec des paroles approximatives.

Il a réservé le même sort à la chanson d’Aya Nakamura, mais l’accueil a été mitigé sur les réseaux sociaux. La vidéo a été saluée par de nombreux internautes mais aussi des personnalités, tous heureux de revoir ce personnage mais d’autres n’ont pas aimé la parodie, taxée de racisme. «L’imitation grotesque et caricaturale de la maman africaine avec l’accent forcé n’a jamais été drôle et ne le sera jamais. La honte on est en 2020 quand même il existe 45567 manières d’être drôle», a réagi un internaute, tandis qu’un autre note qu’avant «cet humour marchait» mais constate que, vu les commentaires sous la vidéo, «les mentalités ont beaucoup changé».

“La critique ici ne mène à rien à part diviser”

Une dernière analyse partagée par le principal intéressé qui a répondu à quelques uns de ses détracteurs, estimant notamment que l’on vivait une «triste époque». A un utilisateur de Twitter qui a écrit que «ce genre de vidéo n’arrange rien» pour Aya Nakamura qui, est selon lui «souvent humiliée dans la presse», Omar Sy a affirmé au contraire qu’il voulait lui rendre «hommage». «Cessons de dire des bêtises… Doudou, personnage masculin qui existe depuis 15 ans, ds le SAV, qui n’a jamais été là pour moquer. Un hommage ici au titre d’Aya qui s’appelle comme lui + un soutien face à tout ce qu’elle reçoit elle aussi de critiques aussi injustes et malveillantes», a-t-il fait valoir. Il a ajouté qu’il était «libre» de saluer l’oeuvre de la chanteuse comme bon lui semblait. «Et la critique ici ne mène à rien à part diviser. Surtout, La vraie vie est ailleurs que sur twitter et les vraies actions qui changent les choses aussi.»

PARTAGER
0 0 voter
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments