Capitaine Dièye : “Le Sénégal est sous la menace de forces occultes… On est en danger”

224

Le capitaine Mamadou Dièye révèle que le Sénégal est menacé par des forces occultes. Selon lui, si les Sénégalais n’y prennent garde, on va basculer vers une guerre civile. L’Armée va prendre le pouvoir, les forces de défense vont s’entretuer. Les forces occultes ont pour objectifs de détruire le pouvoir religieux et le tissu social, pour avoir une main mise sur le pétrole.

Les menaces 

Le Sénégal est en danger. Le président de la République Macky Sall est aussi en danger. Sur cette affaire Ousmane Sonko vs Adji Sarr, Le Sénégal a frôlé le pire. Le ministre de l’Intérieur a parlé de forces occultes. Je pense que son message, les Sénégalais l’ont mal décortiqué. On a aujourd’hui plus de problèmes avec la personne qu’avec le Discours. Mais, le ministre de l’Intérieur, Antoine Felix Diome, a fait un bon discours, parce qu’il a en charge la sécurité des Sénégalais. Le président Macky Sall a aussi tenu un discours qu’il devait se tenir“, a fait savoir Mamadou Dièye.

Eviter le pire 

Il poursuit : “Les gens doivent savoir que le ministre de l’intérieur n’est pas dans l’information, il est dans le renseignement. Les forces occultes sont déjà entrées au Sénégal. Elles ont bien observé socialement et religieusement le Sénégal. Elles utilisent des modes opératoires pour infiltrer les Sénégalais, sortis manifester leurs colères. Et, il est difficile de les dissocier. On doit tous faire attention. Si cette insécurité persiste, l’Armée va prendre le pouvoir. Dans ce cas, les forces de défense vont s’entretuer. Et on va finir par basculer dans 20 ans de guerre civile“, avertit-il.

Débat national

Il invite tous les acteurs à revenir à la raison pour éviter de vivre la guerre civile. “Macky Sall doit libérer les prisonniers politiques. On doit oublier la plainte d’Adji Sarr dans les tiroirs. Si les autorités n’y prennent garde, on risque de vivre ce qu’on a jamais vécu. Donc, arrêtons toutes ces procédures et appelons tout le monde à la discussion“, a conclu capitaine Dièye.

PARTAGER
0 0 voter
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments