Armes blanches à l’Ucad : Les mises en garde du Coud

226

La violence et la détention d’armes au sein de l’espace universitaire est un secret de polichinelle. Et malgré les changements environnementaux notés depuis des années dans le campus social, la circulation des armes reste de mise. Ce qui rend les affrontements particulièrement dangereux. Les autorités du Coud semblent s’être enfin réveillées sur cette question.

« La direction du Coud met en garde les auteurs de ces pratiques, de quelque bord qu’ils se situent, qu’elle utilisera tous les moyens légaux pour empêcher l’introduction, la garde et l’usage d’armes blanches dans tous les campus sociaux relevant de sa responsabilité », prévient le Coud dans un communiqué sorti dans un contexte de violences qui ont opposé des étudiants de colorations politiques différentes, après le passage d’Ousmane Sonko à l’Ucad.

Dans le document, le nouveau DG du Coud promet de tout mettre en œuvre pour traquer les fautifs et les faire sanctionner. « Toutes les dispositions seront ainsi prises pour identifier les auteurs afin de prendre les mesures disciplinaires qui conviennent conformément au règlement intérieur du Coud sans préjudice des poursuites judiciaires qui pourront en découler ».
Le Coud compte également saisir le rectorat pour frapper l’étudiant là où ça risque de faire mal le plus, c’est-à-dire ses études.

PARTAGER
0 0 voter
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments