Audio – 3e mandat ? “Film bi diékhagoul, Constitution bi néna…” (Mbaye Ndiaye)

131

La lecture constitutionnelle de Mbaye Ndiaye est remise jeudi au goût du jour. Et c’est le ministre d’Etat himself qui reprécise sa pensée, non sans bouger, paradoxalement, d’un iota sur ses positions antérieures.

La Constitution, ma Bible

L’ancien maire des Parcelles Assainies a fait part de son interprétation du mandat du président de la République. Et a dit se référer à la Constitution pour étayer son argumentaire sur rfm, ce jeudi. Et maintenant, dit-il, libre à chacun d’interpréter ses propos.

Une lecture constitutionnelle avérée

Le premier mandat du Président Sall commence-t-il en 2019 ? Mbaye Ndiaye persiste et signe n’avoir fait qu’une lecture constitutionnelle “juste et sans équivoque. Ceux qui insinuent un troisième mandat, moi je ne suis pas dans ça”.

Des constitutionnalistes adoubent Mbaye

Et loin d’être un constitutionnaliste, le ministre d’Etat, se définissant comme un acteur politique responsable et qui a beaucoup vécu, souligne que des constitutionnalistes ont renforcé sa position. “Et personne ne pourrait me faire changer de position. c’est une lecture juste”.